Membres du collectif

Santa Vanessa CAVALLARI (CIELAM)
santa-vanessa,cavallari@univ-amu.fr

Issue d’une formation en traduction littéraire, Santa Vanessa Cavallari est doctorante en littérature générale et comparée à Aix-Marseille Université en cotutelle avec l’Université de Pisa (Italie). Elle prépare une thèse sur auto-traduction et translinguisme comme force motrice du féminisme moderne chez les écrivaines dissidentes du xxe (« À la croisée entre Self-translation Studies et Cultural Studies. Auto-traduction et production translingue dans l’émigration féminine dissidente au XXe Siècle»).

Son corpus de recherche pentalingue explore les frontières entre texte auto-traduit et texte original, menant ainsi une réflexion sur le concept même de « frontière » dans le genre sexuel et textuel, dans la politique et dans la linguistique. Dans le cadre de ses recherches elle s’intéresse principalement aux théories féministes du XVIIIe à nos jours, aux études de traductologie féministe, à l’intersectionnalité et à la migration féminine.

Clelia Paola DI PASQUALE (CIELAM)
clelia.di-pasquale@etu.univ-amu.fr

Clelia Paola Di Pasquale est enseignante de FLE à l’Université de Milan et doctorante en littérature comparée à l’ED354 (CIELAM) de l’Université d’Aix-Marseille. Elle enseigne le FLE et le FLS (notamment français juridique et du tourisme) et la traduction juridique à tous les niveaux en Italie.

Depuis 2018 elle fait partie de l’association FLAM (Français langue maternelle) où elle enseigne le français aux enfants bilingues vivant en Italie. Sous la direction e Corinne Flicker, sa thèse (Le conte de fées dans le théâtre contemporain : le cas de Emma Dante et Joël Pommerat) explore les textes et les mises en scène de deux artistes ultracontemporains qui, à travers leurs regards nourris d’expériences personnelles et leurs perceptions représentent le réel tel qu’il apparait à leurs yeux. Un réel parfois troublant qui indique que nous sommes dans une société transitoire, un interrègne que l’art théâtral, un art total, nous permet de mieux connaitre. À travers l’étude du conte de fées et sa mise en scène contemporaine, sa recherche s’est engagée dans l’exploration du travail d’Emma Dante et Joël Pommerat pour essayer de mettre en relief les analogies et les différences dans la « quotidianisation » de ces récits universels caractérisés par une forte stéréotypisation/archétypisation dont les deux artistes semblent vouloir se libérer.

Adélie HUGUENIN (CIELAM)
adelie.huguenin@univ-amu.fr

Adélie Huguenin est doctorante au Centre Interdisciplinaire d’Étude des Littératures d’Aix-Marseille (CIELAM) et chargée de cours en Licence de Lettres modernes (Aix-Marseille Université). Elle prépare une thèse sur l’image et la métaphore dans l’œuvre du romancier franco-tchèque Milan Kundera, s’intéressant aux enjeux romanesques de l’image, à son potentiel de révélation et de réduction. Ses travaux de recherche portent également sur le kitsch, l’esthétique de la variation et la notion de fluidité appliquée à la littérature.

Publications à venir : en janvier 2023, « L’Image, une nourriture pour l’homme-kitsch », Alkemie, n°30 (Classiques Garnier) ; en septembre 2023, « Milan Kundera, du festin de(s) sens à la fête de l’insignifiance », Cahiers Roger Vailland, n°39 (Le Temps des Cerises), issue d’une communication aux XXVIRencontres Roger Vailland (2021), rapprochant les deux auteurs autour de la thématique du désir. 

Lisa Schwencke (CIELAM) lisa.schwencke@etu.univ-amu.fr

Issue d’une formation pluridisciplinaire à l’Institut d’Études Politiques de Paris où elle a obtenu un Master en science politique, Lisa Schwencke est doctorante en études cinématographiques et en littérature générale et comparée en cotutelle entre l’ED354 (CIELAM) de l’Université d’Aix-Marseille et l’Université de Montréal. Depuis 2021, elle est membre du Centre Universitaire d’Études et de Recherche Médiévales d’Aix-en-Provence (CUERMA) et, depuis 2022, du laboratoire Sensibilités Queer. Sous la direction de Sébastien Douchet et de Joëlle Rouleau, sa thèse explore les rapports paradoxaux qu’entretient la culture états-unienne contemporaine avec un héritage européen fantasmé – littéraire (le conte de fées) et historique (le Moyen Âge) –, à travers l’étude de la représentation des normes de genre et de sexualité dans les films et séries tous publics (Médiévalisme et (dé)formation des normes dans les films et séries états-uniens (2001-2023)).

Publication à venir : « An Unsolvable Paradox in Disney’s Medievalism? The Intersection of Multiculturalism and Colonialism in Frozen II », dans Disney and the Middle Ages, vol. 1, édité par Christina Carlson, Mariah Cooper et Joshua Parks, éditions Brepols.

Charlotte BONNEFON (CIELAM) charlotte.bonnefon@etu.univ-amu.fr

Charlotte Bonnefon est auteure et poète. Ses textes explorent, à travers une écriture cinématographique, les résonances entre archives et autofiction. Elle co-réalise à partir d’enquêtes et d’ateliers d’écriture, des podcasts en milieu scolaire, sur les notions d’espace, d’écologie et de soin avec Alexandre Cardin. Doctorante en création littéraire, sa recherche associe création transmédiale, écopoétique et théorie du care. Ses poèmes ont été publiés par les revues AOC, Hélas, Hurle-Vent et les éditions Wildproject. Son premier roman Nos invisibles est publié aux éditions Cambourakis. https://www.cambourakis.com/tout/litterature/francophone/nos-invisibles/